Au Sénégal


Du 1er au 9 décembre 2018, avait lieu au Sénégal, des célébrations entourant le 50e anniversaire de la venue de prêtres du diocèse de Saint-Hyacinthe au Séminaire de Saint-Louis de Ziguinchor.


Ce fait peu connu du public en général mérite d’être partagé, puique qu'il s'inscrit dans notre histoire régionale. D'ailleurs, deux abbés qui ont été en mission à cet endroit ont déposé des archives au Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe. Les abbés concernés se nomment Jean Deslandes et Rosaire Fafard. Si l’abbé Deslandes est décédé en 2014, l’abbé Fafard est en contact avec le Centre d’histoire afin d’enrichir son fonds d’archives de nombreuses photos, objets et documents qu’il a amassés au cours de son long parcours. Ces archives qui viennent s'ajouter à celles que nous conservons déjà, nous permettrons de mieux documenter l'action et le rayonnement du diocèse de Saint-Hyacinthe dans son milieu, mais également dans le monde. 


Comme le rappelle l’abbé Fafard, « il faut souligner aujourd’hui la présence de plusieurs prêtres africains dans le diocèse de Saint-Hyacinthe dont trois prêtres en provenance de Ziguinchor au Sénégal, ce qui nous fait découvrir un grand changement. Il y a cinquante ans, on ne pensait, pas du moins pour un temps à brève échéance, ce retour du balancier, mais c’est actuellement la situation. »


Puisqu’il lui était impossible de se rendre en Afrique pour les célébrations entourant le 50e anniversaire, l’abbé Fafard a rédigé une missive qui a été lue le jour des célébrations.



Sur la photo qui illustre cet article, nous voyons de gauche à droite les abbés Rosaire Fafard et Bernard Ménard qui rencontrent Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II en février 1992 au Séminaire de Saint-Louis de Ziguinchor, au Sénégal. Collection Rosaire Fafard.


Voici la missive de l’abbé Fafard que nous remercions chaleureusement pour sa collaboration.


♦♦♦♦♦


Mgr Paul-Abel Mamba, évêque de Ziguinchor,
Mgr Christian Rodembourg, m.s.a, évêque de Saint-Hyacinthe,
Aux Prêtres du diocèse de Ziguinchor et de Kolda,
Aux Séminaristes,
Aux Communautés religieuses,
Et à tous les Sénégalais.


Souligner un cinquantième anniversaire, c'est se rappeler des souvenirs et faire ressortir des événements importants durant cette période. D'abord c'est en septembre 1968 que l'abbé Bernard Ménard, prêtre du diocèse de Saint-Hyacinthe, se rendait, pour la première fois, au Séminaire Saint-Louis de Ziguinchor, avec l'autorisation de Mgr Albert Sanschagrin, o.m.i. alors évêque de Saint-Hyacinthe, suite à la demande de Mgr Augustin Sagna, évêque de Ziguinchor. Il y est demeuré trois ans durant lesquels il a exercé ses talents à réorganiser le Séminaire Saint-Louis. Il a rendu les séminaristes responsables en se basant sur les patrouilles scoutes.


En 1970, j'ai eu l'occasion de rendre visite à l'abbé Ménard qui m'a invité à venir enseigner aux séminaristes, ce qui s'est réalisé en septembre 1971, un an après l’abbé Jean Deslandes qui a travaillé avec l’abbé Ménard.
On peut aussi souligner la présence des Soeurs Sainte-Marthe au Séminaire Saint-Louis de Ziguinchor de 1968 à 1989, qui ont répondu à la demande de l’abbé Ménard et de Mgr Augustin Sagna. Que dire de la présence des Soeurs Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe à Djifangor de 1970 à 1992 qui sont venues pour aider la communauté des Filles du Saint-Cœur de Marie, toujours à la demande de Mgr Augustin Sagna? Je suis heureux d'avoir rendu service en y faisant le ministère et en célébrant la messe les dimanches et jours de fête, pendant dix-sept ans.

Comme Mgr Sagna voulait organiser pour le mieux les institutions de son diocèse, il a fait venir les pères Jésuites canadiens avec le Père Adrien Léonard, s.j. comme directeur. Le Père Charles Dubé, s.j. était déjà présent depuis deux ou trois ans. Il donnait des cours au Séminaire et chez les Frères du Sacré-Cœur. Les Jésuites ont donné un coup de main pour l'organisation du Collège Saint-Charles-Lwanga où suivaient les cours les séminaristes du Séminaire Notre-Dame. Les Soeurs Notre-Dame-du-Bon Conseil de Chicoutimi sont aussi venues à la demande du Père Adrien Léonard, s.j. Elles y sont demeurées quatorze ans. M. Roger Lupien, diplômé en sciences, est venu prêter main-forte pendant trois ans. Que de souvenirs!

C'est en 1979 que Mgr Albert Sanschagrin, o.m.i. est venu faire l'ordination des abbés Joachim Labar et Bertrand Tendeng, les premiers séminaristes de l'abbé Bernard Ménard, à être ordonnés prêtres. Ceci renforçait les liens entre les deux diocèses. Avec les années, le diocèse de Ziguinchor devenait plus indépendant et à partir de 1987, il y avait de plus en plus d'ordinations à la prêtrise.

C'est ce qui m'a incité à revenir dans mon diocèse à cause du manque de vocations. C'est en 1988 que j'ai quitté Ziguinchor en prenant une année sabbatique à Jérusalem avant de retourner dans mon diocèse. Cependant l'abbé Jean Deslandes a continué jusqu'en 2002, lors de son cinquantième anniversaire de sacerdoce. Depuis, tout fonctionne bien et le diocèse de Ziguinchor devient un exemple à suivre avec les autres diocèses du Sénégal.

Si on jette un regard en arrière, on se rend compte que le Seigneur a béni les diocèses du Sénégal dont ceux de Ziguinchor et de Kolda. Le nombre considérable de prêtres sénégalais permet maintenant d'aller aider le diocèse de Saint-Hyacinthe qui souffre du manque de vocations. Que nous réserve l'avenir? On ne le sait pas, mais on peut espérer qu'un jour l'Église deviendra plus autonome et nous dirigera vers cette ère de paix tant désirée.

Depuis mon retour de Ziguinchor, il y a maintenant trente ans, je suis demeuré en contact avec les prêtres et les séminaristes en leur venant en aide et j'étais heureux de garder ce lien depuis près de cinquante ans. Si ma santé me le permettait, je serais certes à Ziguinchor pour ces célébrations, mais je suis en esprit avec vous tous.

En terminant, je rends grâce au Seigneur de m'avoir guidé sur tous les chemins jusqu'à aujourd'hui. C'est le 1er novembre que je laisse mon ministère chez les Soeurs de la Charité de Saint-Hyacinthe où je suis aumônier depuis plus de vingt ans. Rendons grâce au Seigneur pour les diocèses de Ziguinchor et de Saint-Hyacinthe. Que ces liens continuent encore longtemps!

Rosaire Fafard, ptre
Saint-Hyacinthe, le 1er novembre 2018.


♦♦♦♦♦