À propos

Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe

Le Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe est un service d’archives agréé par Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). Il joue un rôle important dans la préservation de l’identité culturelle de la région et il contribue à sensibiliser la population à son patrimoine historique. Que vous soyez passionné d’histoire ou simplement curieux, le Centre vous offre une expérience enrichissante pour découvrir la fascinante histoire de Saint-Hyacinthe et la région.

Notre organisme conserve plus d’un kilomètre et demi de documents qui se répartissent dans près de 740 fonds et collections classés dans diverses catégories : les archives institutionnelles du Séminaire de Saint-Hyacinthe, l’histoire locale et régionale, l’histoire religieuse, l’histoire de l’éducation, les arts et les lettres, l’agroalimentaire et la généalogie, etc.

Le Centre d’histoire est membre du Réseau des archives du Québec (RAQ) et du Regroupement des services d’archives privées agréés du Québec (RSAPAQ).

Heures d’ouverture :

Service des archives

Lundi au vendredi : 8h00 à 12h00 et 13h00 à 17h00

Vous devez prendre rendez-vous par courriel afin que nous puissions préparer les documents que vous souhaitez consulter. Courriel: infos@histoiredemaska.com

Service de généalogie

Mardi : 13h00 à 17h00
Mercredi : 16h00 à 19h00
Jeudi : 13h00 à 17h00
Samedi : 10h00 à 15h00 (3e samedi de chaque mois seulement)

Le service est également ouvert le 3e samedi de certains mois de l’année. Consultez la page du Service de généalogie ou appelez-nous pour connaître les dates d’ouverture.

Tarifs :

Abonnement annuel : 30 $

Consultation et recherche sur place (archives et généalogie) : Gratuit pour les membres,  10 $ la demi-journée et 15 $ la journée pour les non-membres. 

Frais de recherche par le personnel : la recherche exploratoire est gratuite (moins de 15 minutes). Ensuite, 37 $ de l’heure pour les membres et 45 $ de l’heure pour les non-membres.

Recherche généalogique ou historique (rapport de recherche et rédaction de texte) : 40 $ de l’heure pour les membres et 50 $ de l’heure pour les non-membres.

Frais d’ouverture de dossier (applicable aux organismes et entreprises) : 25 $.

Achat de photos (numérisation et droit d’utilisation) : 35 $ par photo pour les membres et 40 $ par photo pour les non-membres.

Notre mission, notre vision, nos valeurs

Notre organisme a pour mission de valoriser et protéger la mémoire de Saint-Hyacinthe et de sa région en acquérant, traitant et diffusant des archives, des documents généalogiques et des objets.

Le Centre d’histoire est la principale référence régionale en matière de conservation, de recherche et de diffusion de l’histoire, de la généalogie et du patrimoine.

Les valeurs que nous préconisons sont la rigueur, l’accessibilité, l’ouverture et l’engagement.

Notre équipe

Notre personnel dévoué et professionnel vous accueille avec plaisir pour vous permettre de vivre une expérience agréable et enrichissante dans le cadre de vos recherches.

Paul Foisy

Directeur général

Vincent Bernard

Chef-archiviste

Anne-Sophie Robert

Archiviste

Martin Ostiguy

Historien

Isabelle Martin

Coordonnatrice du
Service de généalogie

Mélissa Carrier

Aide-archiviste

Chantal Vadnais

Adjointe administrative

Christophe Morin

Archiviste (contractuel)

Notre histoire

Le Centre d’histoire est né le 1er janvier 2004 de la fusion de la Société d’histoire régionale de Saint-Hyacinthe et du Centre d’archives du Séminaire de Saint-Hyacinthe. Voici quelques notes d’histoire à propos de notre organisme qui réunit aujourd’hui plus de 250 membres.

1937-1945

En 1937, à la demande de l’évêque du diocèse de Saint-Hyacinthe, Mgr Fabien-Zoël Decelles, plusieurs prêtres du Séminaire de Saint-Hyacinthe et quelques laïcs fondent la Société d’histoire régionale de Saint-Hyacinthe. Le président du premier conseil d’administration est le chanoine J.B. Olivier Archambault. Parmi les fondateurs se trouvent le chanoine J.B. Arthur Allaire, le journaliste Harry Bernard et le peintre Ozias Leduc. C’est d’ailleurs ce dernier qui crée les armoiries de la Société d’histoire. La devise de la Société est « Colligite spicas » ce qui signifie « Glanez les épis », les épis symbolisant les renseignements historiques que l’on doit recueillir et colliger afin d’éviter qu’ils ne se perdent.

Durant les huit premières années de son existence, la Société d’histoire publie, dans le cadre d’une série intitulée « Documents maskoutains », plusieurs ouvrages portant sur différents aspects de l’histoire de Saint-Hyacinthe et la région. On présente régulièrement des soirées de lectures historiques. En 1945, pour des raisons financières et à cause du manque de disponibilité des membres, l’organisme met ses activités en veilleuse pendant un quart de siècle.

1971-1975

L’abbé Léo Sansoucy, alors supérieur du Séminaire, prend la décision de donner une seconde vie à la Société d’histoire. On réorganise l’association qui obtient sa charte en 1975, sous la présidence de l’homme d’affaires Benoit Benoit.

1975-2003

La Société d’histoire organise dès lors plusieurs activités, comme la rédaction d’articles à caractère historique pour Le Courrier de Saint-Hyacinthe, la réalisation d’expositions, la confection de panneaux historiques, l’organisation d’un circuit patrimonial, la production d’émissions pour la télévision communautaire de même que la présentation de conférences.

En 1978, le Service de généalogie voit le jour. La salle actuelle est aménagée en 1993. Elle peut recevoir une quarantaine de chercheurs et loger toute la documentation nécessaire au travail des généalogistes.

1990

Le Centre d’archives du Séminaire de Saint-Hyacinthe est créé le 13 novembre 1990 dans le but d’acquérir, traiter et conserver les archives au nom de la Corporation du Séminaire. Dès sa création, le Centre d’archives est reconnu comme un partenaire des Archives nationales du Québec (aujourd’hui la BAnQ).  Dès lors, il devient un service d’archives privées agréé. Il peut donc compter sur les avantages de l’agrément et recevoir ainsi une aide financière récurrente de la part de BAnQ. Un investissement majeur est réalisé permettant au Centre d’archives de mettre en place des entrepôts à température contrôlée. On acquiert également, au fil des années, diverses pièces d’équipement dont des étagères mobiles.

2004

Pendant une douzaine d’années, la Société d’histoire et le Centre d’archives ont œuvré parallèlement, parfois se complétant, parfois se chevauchant comme dans le cas de la cueillette des archives ou la recherche d’aide financière. Au début des années 2000, un comité se forme pour évaluer la faisabilité d’un projet de regroupement. On se rend bientôt compte qu’on aurait intérêt à joindre les efforts des deux organismes et c’est ainsi que le 1er janvier 2004, nait le Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe dont le président-fondateur est Grégoire Girard, maire de Saint-Hyacinthe de 1971 à 1976.

2004 à aujourd'hui

Le Centre d’histoire poursuit sa mission depuis bientôt 20 ans. Dans le but d’être présent dans la communauté, nous poursuivons certaines de nos activités les plus populaires (les conférences, les chroniques pour Le Courrier de Saint-Hyacinthe) et nous développons sans cesse de nouveaux projets. Par exemple, nous offrons des expositions virtuelles sur le web et nous organisons, principalement l’été, des visites guidées du centre-ville de Saint-Hyacinthe. Depuis 2020, l’on retrouve, dans les vitrines de plusieurs commerces du Centre-ville, une exposition de photos anciennes intitulée « Un musée à ciel ouvert ». En 2022, grâce au Conseil de la culture de Saint-Hyacinthe, nous avons offert des cartes postales aux participants des visites guidées. Ces cartes ont été confectionnées par l’artiste visuelle Courtney Clinton, qui, grâce à une bourse du Conseil des arts et lettres du Québec, a été en résidence chez nous pour l’année 2023. Elle a présenté un projet sur l’œuvre du photographe maskoutain B.J. Hébert.

Les années qui viennent s’annoncent pleines de promesses pour le Centre d’histoire. L’acquisition d’une nouvelle base de données (AtoM, développée par Artefactual) améliore l’accès à l’information que nous possédons, ce qui met davantage en valeur l’histoire de la région de Saint-Hyacinthe. Dans le cadre du projet de Pôle culturel élaboré par la Ville de Saint-Hyacinthe, le Centre d’histoire s’installera au monastère des Sœurs Adoratrices du Précieux-Sang où sera aménagé un centre d’interprétation de l’histoire. Ce nouvel espace deviendra le fer de lance des activités d’animation historique et de tourisme culturel offertes au grand public et à la clientèle scolaire.

Abonnez-vous

Devenez membre du Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe afin d’encourager la recherche et la diffusion de notre histoire régionale. Devenir membre c’est également favoriser un meilleur environnement pour le traitement et la conservation de nos fonds d’archives.

Faites un don

Votre don est important car il nous permet de soutenir l’ensemble de nos activités et il contribue à favoriser la recherche et la diffusion de l’histoire régionale de Saint-Hyacinthe par le biais, par exemple, de publications et d’expositions virtuelles.

Nos partenaires