Les Brodeur

Au 306e rang des 1000 premiers noms de famille au Québec, la famille Brodeur occupe à Saint-Hyacinthe la 5e position. Jean le Brodeur dit La Vigne, originaire du Poitou, épouse le 31 janvier 1679, Marie Anne Le Messier en l’église Sainte-Famille de Boucherville. À Saint-Hyacinthe, le premier Brodeur apparaît dans un acte du notaire Charles-Étienne Letestu de […]

Les Fontaine

Se retrouvant au 103e rang des familles québécoises, les Fontaine occupent chez-nous la 6e position. La première trace écrite est celle d’un certain Jean-Louis Fontaine. Le 30 janvier 1781, le notaire Antoine Grisé dit Villefranche paraphe un contrat se résumant ainsi : « Concession d’une terre située en la seigneurie de St Hyacinthe; par François Noiseux, prêtre […]

Les Lussier

Selon l’Institut de la statistique du Québec, la famille Lussier se retrouve au 1422 rang des 1 000 premiers noms de famille. En sol maskoutain, selon le nombre d’actes inscrits aux registres paroissiaux, elle arrive en tête de liste. La première mention d’un Lussier apparaît le 14 avril 1764, alors que le notaire Frichet rédige un […]

Les Beauregard

Au Québec, la famille Beauregard se situe au 177ième rang des 1 000 premiers noms de famille. En sol maskoutain, elle se hisse au 4e rang, selon les inscriptions dans nos registres paroissiaux. Dès 1764, le nom Beauregard apparaît chez-nous. Entre le 9 et le 19 mai de cette année, quatre d’entre eux ont obtenu […]

Les Morin

Selon l’Institut de la statistique du Québec, la famille Morin se retrouve au septième rang des 1 000 premiers noms de famille. En sol maskoutain, elle est la deuxième comptant le plus d’inscriptions aux registres paroissiaux.  Le 9 mars 1784, Ignace Morin, natif de Saint-Denis-sur-Richelieu, obtient une concession dans la seigneurie de Maska du curé […]

Les Côté

Selon l’Institut de la statistique du Québec, la famille Côté se retrouve au quatrième rang des 1000 premiers noms de famille. Chez-nous, elle s’inscrit au troisième rang, d’après le nombre d’actes inscrits aux registres paroissiaux. Le premier Côté à obtenir une concession dans la seigneurie de Maska se prénomme Louis. Il la reçoit le 16 […]